Accueil » Article » Un Peu Dhistoire

Un peu d'histoire

Du sommet de la tour Eiffel, lorsque le regard se porte vers le nord-est, Survilliers apparaît, à l’extrême limite de l’horizon, marqué par la silhouette massive des châteaux d’eau de la Cartoucherie.

Situé au nord de la Plaine de France, sur les premiers reliefs qui séparent vallée de Seine et vallée de l’Oise, à une altitude d’environ 150 mètres, Survilliers constitue une sorte d’enclave du Val d’Oise dans le département de l’Oise qui la jouxte curieusement sur les quatre-cinquièmes de son périmètre.

Autrefois en ligne, selon le caractère propre des villages du Pays de France, le village s’est très sensiblement modifié au début de notre siècle avec un nouvel axe de communication est-ouest, vers Plailly et Fosses.

Sur l’axe nord-sud, étaient disposées plusieurs fermes importantes, avec, au sud, les moulins à vent, et au nord, la zone d’activité sociale autour de l’église et de ses dépendances qui voisinaient avec le très ancien château (XIIe siècle). En 1779, date à laquelle un plan de Survilliers fut dessiné, ce château primitif avait déjà disparu. Son emplacement est simplement mentionné entre la rue des Fers et la rue Gaston Fouliouse (on peut penser qu’il fut démoli au début du XVe siècle, par les Anglais, avant qu’ils ne soient définitivement « boutés hors de France »).

La nouvelle image de Survilliers date en fait du début de notre siècle, lorsque avec la Cartoucherie Française le village subit une profonde mutation en sortant brutalement d’une économie strictement rurale.

Entre les deux guerres, la Cartoucherie mit à la disposition de son personnel près de 200 logements nouveaux avec jardinets.
Le lotissement du Petit Argenteuil date, lui, des années 1950 à 1960.

En 1964, la mise en service de l’autoroute Paris-Lille, puis de l’Aéroport de Roissy, marquèrent une nouvelle étape dans le devenir de Survilliers : de vastes projets d’urbanisation furent envisagés et la promotion immobilière s’intéressa très vite à notre sol.
En 1968, la résidence du Colombier.
Quelques années plus tard, celle du Jardin Frémin, puis celle des Grands Prés (1973-1974).
Ainsi en dix ans, la population tripla-t-elle, pour atteindre son chiffre actuel de4000 habitants.

Poursuivant l’œuvre de la DESS (Défense de l’Environnement et Sauvegarde de Survilliers, fondée en 1973) la municipalité élue en 1983 a défini une nouvelle politique qui met un terme à cette « banlieuisation » systématique et préserve l’environnement d’un village dont la population a souhaité conserver l’âme et restaurer l’image.

Survilliers a été parmi les toutes premières communes à défendre l’idée d’un Parc Naturel Régional dans la région, PNR « Oise Pays de France » créé officiellement au printemps 2004 après des années de travail et de procédures.

Infos pratiques : 

Service culturel : Valérie MARIE
Tél. : 01.34.68.34.35

randomness